LES SOLUTIONS IMAGINAIRES

 Journal VOIR 8 janvier 2004 

LES SOLUTIONS IMAGINAIRES

(Apporte-nous des bébelles)

Nicolas Mavrikakis,

Comment résister à la culture populaire qui, depuis notre enfance, envahit nos imagi-naires collectifs? Deux artistes, dont le pataphysicien Florent Veilleux,nous proposent de l'avaler et de la digérer.

 

C'est la caverne d'Ali Baba. L'artiste Florent Veilleux a transformé le bâtiment de la Station C, rue Sainte-Catherine, en une étrange grotte aux merveilles, y installant une série de machines animées et parfois parlantes qui font penser à la fois au robot de la série télévisée Perdus dans l'espace et aux êtres hybrides mi-homme, mi-animal que les extraterrestres s'amusent à composer dans le film Mars Attacks!. Veilleux utilise, en les accouplant d'une étrange manière, divers jouets pour enfants, de grandes et petites figurines, telle cette princesse Léa greffée à des jambes de Godzilla et portant un costume de père Noël... Ces jouets deviennent des automates contemporains, une sorte de cadavre exquis sculptural postmoderne totalement déconstruit!

Cela pourrait sonner complètement branché, mais les œuvres rassemblées sous le titre Les Solutions imaginaires - la Pataphysique appliquée, ont un aspect très brut, peu sophistiqué et même un peu effrayant. Certains y ont vu un côté baroque (dans l'excès) ou romantique (dans l'innommable), mais c'est plutôt dans le bad art que Veilleux a des filiations. S'y exprime une critique sociale et politique, en particulier de la société de consommation. Cet aspect critique s'énonce déjà dans les titres, comme celui-ci: "Barbyeuse vs hockeyeur friqué. Match nul, complètement nul". La sculpture compare les héros de notre sport national à des poupées fascinées par l'argent... Des textes explicatifs parlent du "caca démocratique mondial". Une des machines parlantes déclame des phrases-punchs comme "au plus fort la poche"... Et on en redemande, même si les œuvres auraient mérité d'être mieux exposées.

Je ne vous ferai pas le coup de la découverte, du patenteux génial sorti de nulle part, car ce n'est pas vrai. Veilleux est déjà un artiste reconnu qui travaille dans le milieu depuis longtemps, en plus d'avoir connu un certain succès comme auteur-compositeur-interprète dans la France des années 60. Plus près de nous, il a entre autres participé à plusieurs événements comme la Manifestation internationale d'art de Québec, en 2000, où il présentait une installation intitulée Les bébelles se rebellent. Il était, pour notre plaisir, exposé à égalité avec des artistes comme BGL ou même Wim Delvoye...

Les Solutions Imaginaires. À la Station C: (Coin Ste-Catherine et Plessis), jusqu'au 1er avril 2004 

wordpress themesjoomla themes
2017  Florent Veilleux, Pataphysicien      * par Roy Hubler